Arrêté du 2 mars 2011 fixant les règles d'organisation générale, la nature et le programme des épreuves des concours spéciaux pour le recrutement d'inspecteurs des finances publiques affectés au traitement de l'information en qualité de programmeur de système d'exploitation

 
EXTRAIT GRATUIT


Le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'Etat, porte-parole du Gouvernement,
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 71-342 du 29 avril 1971 modifié relatif à la situation des fonctionnaires affectés au traitement de l'information, notamment son article 3 ;
Vu le décret n° 2004-1105 du 19 octobre 2004 relatif à l'ouverture des procédures de recrutement dans la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 2010-986 du 26 août 2010 portant statut particulier des personnels de catégorie A de la direction générale des finances publiques ;
Vu l'arrêté du 10 juin 1982 relatif aux programmes et à la nature des épreuves des concours et examens portant sur le traitement de l'information, notamment son article 7 ;
Vu l'arrêté du 22 février 2011 fixant les conditions d'organisation et la composition du jury des concours et examens professionnels de la direction générale des finances publiques,
Arrête :


Les concours spéciaux pour le recrutement d'inspecteurs des finances publiques affectés au traitement de l'information en qualité de programmeur de système d'exploitation, organisés en application des dispositions du décret du 29 avril 1971 susvisé, comportent les épreuves d'admissibilité et d'admission suivantes :



I. - Concours externe
1. Epreuves écrites d'admissibilité


Epreuve n° 1 (durée : 4 heures ; coefficient 4) :
Rédaction d'une note de synthèse à partir d'un dossier relatif aux questions économiques et financières.
Cette épreuve est destinée à vérifier les qualités d'expression, d'analyse et de synthèse du candidat, ainsi que son aptitude à dégager des conclusions et/ou formuler des propositions.
Le dossier documentaire ne peut excéder 25 pages.
Epreuve n° 2 (durée : 5 heures ; coefficient 5) :
Technologie des systèmes d'information.
Cette épreuve comprend trois modules :
― étude de cas liés à un projet technique ;
― questions de connaissances générales ;
― questions autour du système d'exploitation choisi.
L'épreuve porte sur le programme figurant en annexe.
Epreuve n° 3 (durée : 3 heures ; coefficient 3) :
Epreuve au choix du candidat :
1. Droit constitutionnel et administratif : composition sur un ou plusieurs sujets donnés et/ou commentaire d'un ou plusieurs textes et/ou cas pratiques.
2. Institutions, droit et politiques communautaires : composition sur un ou plusieurs sujets donnés et/ou commentaire d'un ou plusieurs textes et/ou cas pratiques.
3. Droit civil et procédures civiles : composition sur un ou plusieurs sujets donnés et/ou commentaire d'un ou plusieurs textes et/ou cas pratiques.
4. Droit des affaires : composition sur un ou plusieurs sujets donnés et/ou commentaire d'un ou plusieurs textes et/ou cas pratiques.
5. Analyse économique : composition sur un ou plusieurs sujets donnés et/ou commentaire d'un ou plusieurs textes et/ou cas pratiques.
6. Econométrie et statistique : résolution d'un ou plusieurs problèmes.
7. Mathématiques : résolution d'un ou plusieurs problèmes.
8. Gestion comptable et analyse financière : résolution d'un ou plusieurs problèmes et/ou cas pratiques.
9. Finances et gestion publiques : composition sur un ou plusieurs sujets donnés et/ou commentaire d'un ou plusieurs textes et/ou cas pratiques.
Le programme de ces options figure en annexe au présent arrêté.


2. Epreuves orales d'admission


Epreuve n° 1 (durée : 30 minutes ; coefficient 6) :
Entretien de motivation.
Entretien avec le jury destiné à apprécier les motivations du candidat et son aptitude à exercer des fonctions d'inspecteur. L'entretien comprend tout d'abord une présentation par le candidat, durant environ 5 minutes, de son parcours.
Il se poursuit par un échange avec le jury, notamment sur sa connaissance de l'environnement économique et financier.
Epreuve n° 2 (préparation : 20 minutes ; exposé et questions : 30 minutes ; coefficient 4) :
Informatique.
L'épreuve se compose de deux parties :
― exposé sur un sujet parmi deux tirés au sort par le candidat, pendant une durée d'environ 5 minutes ;
― échange avec le jury à partir de l'exposé et questionnement en rapport avec le sujet et/ou éventuellement le programme pendant environ 25 minutes.
L'épreuve porte sur le programme figurant en annexe.
Epreuve écrite n° 3 (durée : 1 h 30 ; coefficient 1) :
Version anglaise à partir d'un texte issu d'une revue ou d'une documentation informatique.


II. ― Concours interne
1. Epreuves écrites d'admissibilité


Epreuve n° 1 (durée : 4 heures ; coefficient 5) :
Rédaction d'une note de synthèse à partir d'un dossier relatif aux questions économiques et financières.
Cette épreuve est destinée à vérifier les qualités d'expression, d'analyse et de synthèse du candidat, ainsi que son aptitude à dégager des conclusions et/ou formuler des propositions.
Le dossier ne peut excéder 25 pages.
Epreuve n° 2 (durée : 5 heures ; coefficient 7) :
Technologie des systèmes d'information.
Cette épreuve comprend trois modules :
― étude de cas liés à un projet technique ;
― questions de connaissances générales ;
― questions autour du système d'exploitation choisi.
L'épreuve porte sur le programme figurant en annexe.
Epreuve n° 3 facultative de langue (durée : 1 h 30 ; coefficient 1) :
Version anglaise à partir d'un texte issu d'une revue ou d'une documentation informatique.


2. Epreuves orales d'admission


Epreuve n° 1 (durée : 30 minutes ; coefficient 6) :
L'épreuve consiste en un entretien avec le jury visant à apprécier les aptitudes du candidat, ses projets professionnels, et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle.
Cet entretien a pour point de départ un exposé du candidat de son expérience professionnelle, d'une durée d'environ 5 minutes.
Il se poursuit par un échange avec le jury, qui pose au candidat des questions techniques sur l'informatique.
Le candidat fournit en amont un dossier de présentation de son parcours dont le modèle est disponible sur le site intranet de la direction générale des finances publiques. Il est transmis au jury par le service organisateur du concours, après l'établissement de la liste d'admissibilité.
Epreuve n° 2 (durée : préparation : 20 minutes ; exposé et questions : 30 minutes ; coefficient 4) :
Informatique.
L'épreuve se compose de deux parties :
― exposé sur un sujet parmi deux tirés au sort par le candidat, pendant une durée d'environ 5 minutes ;
― échange avec le jury à partir de l'exposé et questionnement en rapport avec le sujet et/ou éventuellement le programme pendant environ 25 minutes.
L'épreuve porte sur le programme figurant en annexe.


Chacune des épreuves est notée de 0 à 20. Cette note est multipliée par le coefficient correspondant prévu aux articles précédents. La somme des produits ainsi obtenue forme le total des points du candidat.
En ce qui concerne l'épreuve facultative du concours interne, seuls sont pris en compte les points obtenus au-dessus de 10 sur 20.
L'épreuve d'admission n° 3 du concours externe ne comporte pas de note éliminatoire.
Sont éliminés de plein droit les candidats ayant obtenu :
― une note inférieure à 5 sur 20 aux épreuves écrites d'admissibilité n°s 1 et 3 et d'admission n° 1 du concours externe et aux épreuves écrites d'admissibilité n° 1 et d'admission n° 1 du concours interne ;
― une note inférieure à 10 sur 20 aux épreuves écrites d'admissibilité n° 2 et d'admission n° 2 des concours externe et interne.
A l'issue des épreuves écrites d'admissibilité, le jury établit la liste des candidats autorisés à prendre part aux épreuves orales d'admission.
Dans les mêmes conditions, à l'issue des épreuves orales d'admission, le jury établit par ordre de mérite la liste de classement des candidats définitivement admis, ainsi qu'une liste complémentaire.


Les dispositions de l'arrêté du 3 octobre 1985 fixant la nature et le programme des épreuves des concours spéciaux pour le recrutement d'inspecteurs-élèves des impôts affectés au traitement de l'information en qualité de programmeur de système d'exploitation sont abrogées à compter des concours organisés au titre de l'année 2012.


Les dispositions du présent arrêté prennent effet à compter des concours organisés au titre de l'année 2012.


Le directeur général des finances publiques est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.



A N N E X E



Vous pouvez consulter le tableau dans le
JOn° 55 du 06/03/2011 texte numéro 22



PROGRAMME DES ÉPREUVES D'ADMISSIBILITÉ ET D'ADMISSION N° 2
DES CONCOURS EXTERNE ET INTERNE
I. - Connaissances de base
1. Représentation de l'information


Notion de bit, caractère, mot.
Les systèmes de numération.
Les opérations élémentaires.
Représentation alphanumérique.
Codage de l'information (tables de codes).


2. Quantité d'information
3. Saisie et contrôle de l'information
4. Transmission de l'information
5. Traitement de l'information


Connaissance d'un langage évolué (Java, SQL...).
Langage d'assemblage, macro-assembleur.
Langage machine.


6. Organisation des travaux de programmation


Méthodes de programmation (structurée, objet...).
Algorithmes, modes de représentation.
Compilation.
Essais et mise au...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI